NEWS

dépendance affective

D’où vient la dépendance affective ? 
La dépendance est un manque en nous que nous cherchons à combler par l’autre.



D’où vient la dépendance affective ? 

La dépendance est un manque en nous que nous cherchons à combler par l’autre.


La dépendance se trouve en nous, et non à l’extérieur de nous, si vous considérez que l’autre a le rôle de combler votre vide et donc de vous rendre heureux(se), vous êtes alors en attente que cette même personne fasse quelque chose pour vous !

A savoir combler votre vide ou votre manque. C’est une chose impossible bien sûr puisqu’il est en vous et non à l’extérieur. L’autre aura beau faire tout ce qu’il pourra, ce ne sera jamais assez pour remplir votre vide !  De plus cela veut dire que votre bonheur dépend de quelqu’un d’autre !

Et si votre bonheur dépend de ce quelqu’un, vous avez donc besoin de lui ?!


Vous êtes à ce moment dépendant et votre bonheur ne vous appartient plus. Si l’autre vous donne ce que vous attendez, vous êtes heureux(se), si il ou elle ne vous le donne pas, vous êtes alors malheureux(se)....

L’autre devient alors à la fois votre bol d’air, votre équilibre, la raison de votre bonheur et en même temps votre pire ennemi et la raison de vos souffrances !

« Si dans vos relations, vous connaissez aussi bien l’amour que son opposé, c’est à dire l’hostilité, la violence émotionnelle, etc., il est alors fort probable que vous confondiez amour et attachement de l’égo, amour et dépendance affective. Il est impossible que vous aimiez votre partenaire à un moment et l’agressiez l’instant d’après. » Eckhart Tolle.

La dépendance s’arrête le jour où nous sommes capables de regarder en nous, nos peurs, nos manques et ainsi reconnaître notre complétude personnelle. Tant que ce n’est pas fait, nous cherchons à l’extérieur de quoi nous remplir !


Autre lecture : l'emprise toxiques 


Vous avez des questions? , n’hésitez pas à me joindre 

DÉPENDANCE AFFECTIVE


Texte - Sujet : LA DÉPENDANCE AFFECTIVE


Je n'ai pas besoin de toi, j'ai envie d'être avec toi.

Je n'ai pas d'espaces vides à remplir, j'ai des espaces à partager.

Je ne m'attends pas à ce que tu me rends-es heureux-se, je veux sourire de ta joie et te faire sourire de la mienne.

Je ne t'aime pas tellement, je ne suis pas à toi et tu n'es pas à moi.

Je suis complèt-e même sans toi, tu es parfait-e même sans moi.

Je ne mourrai pas si tu pars, tu n'arrêteras pas d'être heureux-se si je pars.

Je ne te charge pas de la responsabilité de ma satisfaction personnelle,

Je t'accueille comme miroir et messager-ère, je t'offre mes yeux pour enquêter dans les tiens.


Je ne t'attache ni ne me laisse pas attacher par le besoin d'être aimé-e, par la peur de l'abandon.


Je ne suis pas seul-e sans toi, tu n'es pas perdu-e sans moi.

Nous sommes deux merveilleux et précieux univers, complets, parfaits, qui se rencontrent pour créer de nouveaux mondes.


Je ne fermerai pas les portes et les fenêtres pour te garder à côté de moi, je ne te laisserai pas limiter mon vol.

J'honore ta liberté en choisissant la mienne chaque jour.