La thérapie brève systémique et stratégique


La définition de la thérapie brève correspond aux problèmes humains en général,

notamment concernant le couple, la famille ou l’individu lui-même.


A qui peuvent  s’adresser les thérapies brèves et pour quelles problématiques ?


La thérapie brève systémique stratégique est utilisée par beaucoup d’équipes et des professionnels à travers le monde entier, dans des situations très diverses : problèmes relationnels, familiaux, de couple… ceci avec des enfants, des adolescents et des adultes. Elle a fait ses preuves aussi dans les problèmes relationnels au sein des entreprises, organisations…


Dès que vous rencontrez dans votre vie, des problèmes, difficultés, souffrances qui « bloquent » le déroulement harmonieux de votre existence et qui vous empêchent, en tout ou en partie, de vivre sereinement et en confiance :


Anxiété, angoisse, phobies, peurs….

Addictions (tabac, alcool, jeux, alimentation, drogues….)

• Troubles de comportement alimentaire

• Problèmes sexuels

Problèmes de sommeil

Problèmes relationnels (parents/enfants, couple, au sein de l’entreprise….)

La thérapie est une démarche du patient afin d'améliorer sa vie et ne se limite donc pas aux consultations. Elle se poursuit entre les séances par la participation motivée et effective du patient à réaliser, par exemple, les tâches qui lui sont demandées. Le patient participe ainsi activement à la mise en place du processus de résolution et à sa rapidité.


La thérapie avance par objectifs bien définis par le patient et/ou la famille avec l’aide du thérapeute. La thérapie est active, c’est–à-dire qu’on n’utilise pas les séances pour parler inlassablement des causes présumées du problème mais pour analyser comment le problème se maintient dans le présent, la manière dont les issues sont bloquées et la manière de commencer à dénouer les fils.


homme en therapie breve
La thérapie brève

La thérapie brève, histoire et définition


La thérapie brève est née au M.R.I (Mental Research Institute ) de Palo Alto en Californie. En 1968, Richard Fisch crée le Centre de thérapie brève au sein du MRI. Il y est rejoint par Watzlawick et Weakland, qui continueront à y travailler jusqu'à leur mort. Les membres du « groupe de Palo Alto » ont cherché, à partir d’une perspective systémique, des manières efficaces et élégantes d’aider à résoudre les problèmes.



Que sont les thérapies brèves ?


La Thérapie Brève se définit par opposition aux thérapies longues habituellement connues, comme la psychanalyse. Le principe de la Thérapie Brève Stratégique est de définir non pas pourquoi il y a problème, mais comment faire pour résoudre le dit problème.


La Thérapie Brève Stratégique va donc se focaliser sur la définition d'objectifs clairs et réalisables, et sur les moyens à mettre en œuvre pour atteindre ces objectifs. Elle est "orientée solution". Elle est aussi dite interactionnelle, car elle part du principe que le problème n'est pas intrinsèque au patient mais issu des tentatives de solution infructueuses mises en place par lui pour résoudre une situation qui ne lui convient pas.


Cette thérapie utilise des outils, comme le recadrage
 (aidant la personne à redéfinir sa vision du monde afin de s'y sentir mieux) ou la prescription de tâches (demander au patient de réaliser certaines tâches simples entre deux séances). Le thérapeute décide du type d'intervention qu'il va utiliser lors de chaque consultation.

 L'école de Palo Alto


En 1959 le psychiatre Donald D. Jackson crée le Mental Research Institute (MRI) de Palo Alto avec Virginia Satir et Jules Riskin. Ils sont rejoints en 1961 par Paul Watzlawick et en 1962 par John WeaklandJay Haley et Richard Fisch. En 1965, Richard Fisch crée le Brief Therapy Center au sein du MRI.


Les principaux successeurs de l'équipe de Palo Alto sont le Centre de thérapie familiale de Milan fondé en 1981 par Gianfranco Cecchin et Luigi Boscolo,
le Brief Family Therapy Center de Milwaukee, fondé en 1978 par Steve de Shazer et Insoo Kim Berg, le Centre de thérapie stratégique d'Arezzo, dirigé par Giorgio Nardone et l'Institut Gregory Bateson de Liège, fondé par 
Jean-Jacques Wittezaele et Teresa García en 1987. Une nouvelle école de thérapie brève, Circé (circe-mri) a été fondée à Paris par Teresa García en 2008.

Steve de Shazer et Insoo Kim Berg créent dès 1982 au Brief Family Therapy Center de Milwaukee (Wisconsin) la Thérapie brève centrée sur la solution. Nicholas Cummings (Past President du MRI de Palo Alto) qui a "répandu" la thérapie brève dans le système des soins de santé américain.





palo alto therapie breve philippe viaene

Il existe plusieurs sortes de psychothérapies brèves qui se référent à plusieurs modèles théoriques (psychanalytique : Balint1 ; Malan ; Sifneos, Gilliéron, etc. ; systémique ; behavioriste, etc). Le modèle psychanalytique a encore développé des traitements brefs pour des enfants (Winnicott, Filippo Muratori & Francisco Palacio Espasa, etc.). Une de ses formes est née aux États-Unis dans la mouvance systémique après la Seconde Guerre mondiale, inspirée principalement par les travaux du psychiatre et psychothérapeute Milton Erickson, il s'agit de l'hypnose ericksonienne. La thérapie brève systémique et stratégique a développé une autre forme de thérapie systémique brève, la programmation neuro-linguistique est elle d'inspiration behavioriste et la thérapie brève centrée sur la solution (Carl Rogers) et l'EMDR sont inspirées par la mouvance "humaniste".