THÈME LA SOLITUDE 

solitude solution therapie

LA SOLITUDE, UNE MALADIE SOCIALE


Dossier de presse

Résultats de l’Enquête nationale du Bonheur 2018 sur les relations sociales
(vous trouverez le dossuer complèt en bas de page) 


La solitude multiplie par quatre les risques d’être malheureux près de la moitié des Belges se sentent seuls.


Les Belges qui se sentent seuls ont quatre fois plus de risques d’être malheureux. Près de la moitié des Belges (46%) se trouvent actuellement dans cette situation. Cette situation de solitude est surtout présente chez les jeunes adultes de moins de 34 ans ainsi que parmi la génération X (35-50 ans). C’est ce qui ressort des nouveaux chiffres de l’Enquête nationale du Bonheur de l’assureur-vie NN et de l’Université de Gand concernant l’impact des relations sociales sur notre bonheur national brut.

Ces nouveaux chiffres indiquent que, pour de nombreux Belges, la solitude est une dure réalité. Un faible revenu et une mauvaise condition physique jouent également un rôle important. Avoir de bons amis et des relations épanouissantes, faire du bénévolat et s’occuper des autres, sont autant de choses qui nous rendent beaucoup plus heureux. Il est dès lors essentiel d’investir dans la lutte contre la solitude et de travailler sur des relations de qualité.

Le Professeur du Bonheur Lieven Annemans (UGent) appelle les pouvoirs politiques locaux, guidés par leurs présidents de partis au niveau national, à faire de ce sujet une priorité lors des prochaines élections du mois d’octobre.


54,5% des jeunes Belges se sentent seuls

Près de la moitié des Belges (46%) se sentent aujourd’hui parfois ou toujours seuls. Le problème est le plus criant chez les jeunes, car 54,5% des 20 à 34 ans éprouvent un sentiment de solitude. C’est également trop souvent le cas pour la génération X, avec 53% des Belges entre 35 et 50 ans qui déclarent se sentir seuls. Constat frappant : plus nous prenons de l’âge, moins nous nous sentons seuls. Dans la catégorie d’âge la plus élevée (les plus de 70 ans), 28,3% se sentent seuls, un pourcentage beaucoup moins élevé que chez les jeunes.


Vous avez des questions? 

Vous vous sentez seul(e) dans cette période de (Dé)confinement ou que vous connaissez une personne isolée, n'hésitez pas à nous appeler au 0471 89 40 77 ou prenez  contact.